En création

En création

Mon prof est un troll

de Dennis Kelly

traduction Pauline Sales et Philippe Le Moine

mise en scène Baptiste Guiton

scénographie Quentin Lugnier

musique originale Sébastien Quencez

lumières Sébastien Marc

régie générale Gilles Gaudet

costumes Aude Desigaux

son Camille Audergon

production et diffusion Maud Desbordes
et Juliette Marie


avec
Prune Beuchat
Tommy Luminet
Maxime Mansion


2017-2018

La Machinerie - Théâtre de Vénissieux
9 au 12 novembre
L'Hexagone - Meylan
14 au 16 novembre
Théâtre 95 - Cergy-Pontoise
22 au 25 novembre
Tarare
16 décembre
Verneuil-sur-Avre
22 décembre
Festival Spectacles en Recommandé - Clermont-Ferrand
15 janvier
Théâtre National Populaire - Villeurbanne
17 janvier au 6 février
Production
Les Tréteaux de France
01 55 89 12 58 - 06 82 57 50 36
maud.desbordes@treteauxdefrance.com


Coproduction
L'Exalté
La Machinerie - Théâtre de Vénissieux
Avec le soutien de la Ligue de l'enseignement
et du Théâtre National populaire

Un regard d’enfant posé 
sur les questions du totalitarisme, de l’injustice, et de la révolte.

Alice et Max sont deux enfants turbulents. Pas une seule bêtise ne leur échappe pour faire tourner en bourrique leur institutrice, qui finit par rendre les armes. Arrive alors un nouveau directeur : un troll. Il règne sans pitié sur l’école en forçant les élèves à travailler toute la journée dans une mine d’or ; à chaque sottise, un enfant est dévoré par la créature. Alice et Max tentent de se révolter mais aucun adulte ne semble prendre au sérieux leur détresse.

Le texte de Dennis Kelly fait partie de ces fables racontées aux enfants pour leur épargner la cruelle réalité sans qu’ils en soient dupes pour autant. Si la réalité mène à la fiction, la fiction permet une meilleure appréhension de la réalité. Derrière cette école, il y a le grand monde qui gronde : la représentation trollifique d’une dictature, l’exploitation du travail des enfants, la prise de conscience de ce qu’est l’injustice, la notion de bouc émissaire et, surtout, la figure du barbare, au sens étymologique : «qui ne parle pas notre langue», l’étranger dont on ne saisit pas immédiatement la culture, et que l’on rejette.

Il n’y a pas de morale dans Mon prof est un troll, aucun fondement éthique, juste le regard de deux enfants sur une société complexe.