En création

En création

Après la fin

de Dennis Kelly

traduction Pearl Manifold
et Olivier Werner

mise en scène Baptiste Guiton

scénographie Quentin Lugnier

lumières Sébastien Marc

costumes Aude Desigaux

création sonore Sébastien Quencez

avec Tiphaine Rabaud Fournier

et Thomas Rortais


2019

La Machinerie - Théâtre de Vénissieux
18 janvier
Théâtre National Populaire - Villeurbanne
29 janvier au 21 février
Production
L'Exalté - Cie Baptiste Guiton


Coproduction
La Machinerie - Théâtre de Vénissieux
Le Théâtre National populaire

Louise reprend conscience après une explosion nucléaire. Mark, un ami de longue date, est à ses côtés. C’est lui qui l’a sauvée en la transportant dans un abri souterrain, vestige d’un autre temps, dissimulé à l’arrière de son appartement. Ils ont pour seules ressources de quoi tenir quelques jours, le chaos semble régner au-delà des murs.
Dans la précarité de cette proximité contrainte, Louise et Mark se livrent à un combat pour tenter par tous les moyens de survivre au détriment de l’autre : culpabilité et asservissements, violences physiques et psychiques, mépris et séduction, les mots et les corps deviennent des armes aliénantes. Mue par une amitié qui semblait pourtant infaillible, leur relation et leur intégrité se désagrègent dans cet environnement carcéral.

À la fois acteur, scénariste et dramaturge, Dennis Kelly excelle dans l’art du dialogue. Avec humour et cruauté, il explore ici les mécanismes d’une psychose engendrée par la peur et tisse un thriller d’anticipation sur la question de l’identité et des monstres enfouis.
Après la fin est un théâtre d’acteurs, concret, rythmé, physique et sauvagement drôle, un engrenage subtilement scénarisé qui exacerbe la tension des rapports entre homme et femme.